Personnalisation des passeports biométriques

Publié le par Vilanovsky

Une entreprise privée du 77 pour la fabrication des 1ers passeports biométriques, ce qui a engendré un conflit avec l'imprimerie nationale qui craignait de perdre son monopole.
(trouvé sur Indymedia)


Les premiers passeports biométriques verront le jour en mai prochain, selon le ministère de l'Intérieur

Les autorités compétentes seront alors en mesure de "personnaliser" les documents vierges pourvus d'une puce électronique, fabriqués par l'Imprimerie nationale.

Ceux-ci comprendront une photographie numérisée (reconnaissance faciale) insérée dans les pages du passeport et non plus simplement collée.

La présentation de ces passeports est exigée par les autorités des Etats-Unis pour que les ressortissants français puissent continuer à entrer sur le territoire américain sans visa préalable. Leur production devait débuter le 1er octobre. Mais elle avait dû être retardée en attendant que la justice tranche un contentieux avec les syndicats de l'Imprimerie nationale.

Le ministère de l'Intérieur avait décidé de confier au privé une partie de la fabrication de ces documents. Mais aux yeux des syndicats, le ministère remettait ainsi en cause le monopole de l'Imprimerie nationale pour la fabrication des documents officiels.

"Depuis toujours, les documents vierges sont bien fabriqués par l'Imprimerie nationale, mais leur 'personnalisation', c'est à dire l'inscription des éléments d'identité du titulaire et la pose de sa photographie, est effectuée par l'administration centrale, via les préfectures", a indiqué vendredi auprès le secrétaire général du ministère de l'Intérieur, Daniel Canepa. C'est uniquement pour cette "personnalisation" que l'Intérieur avait lancé son appel d'offre, auquel avait d'ailleurs participé l'Imprimerie nationale, a-t-il ajouté. Selon lui, cette procédure "ne remettait donc nullement en cause la fabrication des documents vierges par l'Imprimerie nationale qui en reste exclusivement chargée".

Le ministère va lancer un nouvel appel d'offre auprès de "cinq entreprises privées françaises" pour le matériel et les logiciels nécessaires à la "personnalisation" des futurs passeports. Objectif : pouvoir en lancer la production "dès le début du mois de mai".

Dix fonctionnaires qualifiés assureront l'encadrement de l'unité de "personnalisation" qui sera installée à Lognes (Seine-et-Marne) où sont sécurisées les cartes nationales d'identité, a précisé Daniel Canepa. 60 personnes devraient recruter en CDD à cette fin. C'est là que seront inclus les éléments de "personnalisation", y compris dans la puce électronique qui y sera rendue active.

D'après l'AFP

Publié dans articles

Commenter cet article