"Biométrie"

Publié le par Cagoule

"Biométrie"

par Jacques-Franck Degioanni

Prendre la pleine mesure de l'Homme dans toutes ses dimensions : matérielle, morale et spirituelle. Ne serait-ce pas la plus belle définition de la biométrie (et - qui sait - de la mission impartie à l'architecte?). Mais ce que nous en voyons le plus souvent, hélas, fragmente l'individu en autant de petits morceaux scrupuleusement séparés : iris, empreinte digitale, signature vocale, etc.


Mieux : "L'avenir de la biométrie est dans les veines de la main" promet le groupe japonais Fujitsu avec la commercialisation annoncée "à l'échelle mondiale de systèmes de sécurité par authentification biométrique basée sur sa technologie de reconnaissance du réseau vasculaire de la paume de la main". Faut-il vraiment s'en réjouir, ou bien se souvenir avec un brin d'inquiétude de l'adage : "Qui voit ses veines voit ses peines"...



Jacques-Franck Degioanni est Chef de rubrique "architecture" au service "architecture-technique" du Moniteur.



(22/03/2006)

Publié dans tracts

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article