IBM & la néocolonisation biométrique

Publié le par Coordination contre la biométrie

Avec le concours d’IBM, les étudiants congolais bientôt dotés d’une carte biométrique


Le ministre de l'Enseignement supérieur, universitaire et de la recherche scientifique (ESURS), Léonard Masuga Rugamira, a pris l'initiative avec International Business Machine (IBM) de mettre en place, dans son secteur de l'ESURS en RDC, une carte biométrique unique d'étudiant et du personnel enseignant. Ce projet a été présenté lundi à Kinshasa à tous les chefs d'établissements des universités et des instituts supérieurs (recteurs, directeurs et secrétaires généraux académiques) par le représentant de l'IBM en Afrique centrale.

" Nous avons pris cette initiative pour rendre une carte unique à tous les étudiants congolais dans les objectifs de l'UNESCO. C'est pourquoi, nous avons invité les chefs d'établissements à suivre les explications d'IBM ", a indiqué le ministre Masuga, qui a également relevé certains avantages liés à l'octroi de cette carte. Celle-ci donne à l'étudiant une dimension internationale et permet à l'autorité de bien suivre le parcours de l'étudiant.
Le ministre Masuga a, par ailleurs, indiqué que la clôture officielle de l'année académique 2007-2008 et l'ouverture de celle 2008-2009 sont fixées au mois d'octobre prochain sur toute l'étendue de la République Démocratique du Congo dans le souci d'avoir un calendrier unique dans toutes ces institutions supérieures et universitaires.

Il a fait savoir que bientôt l'ESURS sera doté de dix mille ordinateurs pour la modernisation de ses services, qui seront en mesure de relier à distance toutes les universités et instituts supérieurs congolais. Le ministre a enfin lancé un appel aux chefs d'établissements d'élaborer les projets de développement pour rentabiliser ce secteur. Le représentant de l'IBM en Afrique centrale, Jimy Tambwe a signifié que la carte biométrique permettra la maîtrise de l'effectif, l'informatisation de l'ESURS et facilitera aux étudiants d'entrer dans le secteur extra-universitaire afin de bénéficier les avantages qu'on accorde aux étudiants dans le monde.
En attendant l'arrêté ministériel y relatif, a-t-il dit, la commission technique mise en place doit approfondir les démarches. Ce projet est de cinq ans et la carte sera vendue à 25 dollars.

Kinshasa, 5/08/2008 (ACP, via mediacongo.net)

Commenter cet article