Premier passeport biométrique

Publié le par Coordination contre la biométrie

Alliot-Marie remet le premier passeport biométrique français à Chantilly

CHANTILLY (AFP) — Jean-Jacques, 61 ans, a non seulement reçu vendredi matin, des mains de la ministre de l'Intérieur Michèle Alliot-Marie, le premier passeport biométrique français, mais il détient aussi le record de rapidité: moins de 4 heures entre sa demande et la remise.

Habitant Chantilly (Oise), il a bénéficié du fait que sa ville soit la première (en mairie) à être équipée du matériel numérique nécessaire à l'établissement de ce nouveau document, qui contient les empreintes digitales numérisées de son titulaire.

Au terme d'une directive européenne de 2004, tous les Etats-membres de l'UE, devront être en mesure de délivrer sur l'ensemble de leur territoire un passeport biométrique à partir du 28 juin 2009.

D'ici là, 2.000 mairies seront équipées du matériel nécessaire en France (dont Paris en mars 2009), après les tests en cours dans cinq départements: Aube, Gironde, Loire-Atlantique, Nord et Oise, ainsi que 212 consulats de France à l'étranger.

Plus aucune forme de passeport ne sera délivrée à partir de cette date, mais ceux en service resteront valables jusqu'à leur date d'expiration.

Qu'il s'agisse d'un renouvellement ou d'un premier passeport, chaque personne pourra effectuer sa demande dans n'importe quelle mairie équipée, quel que soit le lieu de son domicile, muni des documents nécessaires (justificatif d'identité, copie intégrale de l'acte de naissance, justificatif de domicile et deux timbres fiscaux).

Chaque document est scanné, les empreintes (quatre doigts de chacune des deux mains) prises et numérisées, ainsi que la photographie du demandeur.

Une fois vérifié par l'employé municipal, l'ensemble du dossier est crypté, envoyé électroniquement vers un serveur central qui alerte automatiquement la préfecture où un agent de l'Etat vérifie que le demandeur ne figure sur aucun des fichiers de recherche Schengen.

Puis le dossier est validé auprès du serveur central qui le dirige vers l'Imprimerie nationale à Douai (Nord) où il sera fabriqué.

Si, pour les besoins de la démonstration ministérielle, Jean-Jacques a reçu son passeport si vite (dossier réalisé en mairie à 8 heures vendredi et passeport amené par motard de Douai à Chantilly), le délai normal est fixé à une semaine.

Son titulaire est prévenu par SMS, courriel ou courrier que son passeport est prêt et l'attend à la mairie depuis laquelle la demande a été réalisée.

La ministre de l'Intérieur a souligné vendredi que ces nouveaux passeports et leur mode de délivrance représentaient "plus de rapidité, de facilité et de sécurité".

Chaque mairie concernée recevra une "indemnité de compensation pour les frais de fonctionnement que ça occasionne d'environ 3.600 euros", a précisé le ministre du Budget Eric Woerth, maire de Chantilly.

Le coût d'un passeport biométrique passera de 60 euros actuellement à 89 euros à compter du 1er janvier.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article