Casinos biométriques

Publié le par Jeannot

Carte d'idendité obligatoire dans les casinos

Depuis le 1er novembre, les casinos français sont désormais obligés de vérifier l'identité de leurs clients afin d'empêcher l'accès aux mineurs et aux personnes interdites de jeu



Carte d'idendité obligatoire dans les casinos
L'objectif de cette mesure prise après la signature du protocole en janvier dernier entre le ministère de l'Intérieur et la profession, est de filtrer les mineurs ainsi que les personnes interdites de casino et de lutter contre l'addiction aux jeux », explique Eric Cavillon, directeur du casino Barrière de Deauville. 30.000 joueurs sont en effet interdits de casino en France « à leur propre demande ou à celle de l'établissement de jeux », précise Olivier Pinier, directeur du casino de Luc-sur-mer (Calvados).


Des contrôles, sous forme de vigiles ou d'appareils modernes, ont été mis en place dans tous les établissements. Dans les casinos du groupe Partouche, « le joueur glisse sa carte d'identité dans un lecteur, sa photo s'affiche sur l'écran de contrôle et l'accès est autorisé, ou refusé ». Les établissements du groupe Tranchant ont opté pour la biométrie. « Ici, il suffit juste de présenter sa carte et de mettre son index sur la borne et l'empreinte permet l'accès du joueur », explique Olivier Pinier, en ajoutant que ce système sophistiqué ne s'appliquait qu'aux clients possédant une carte de fidélité. Il précise également que le casino ne garde ni historique de passage, ni données sur ses clients car cela est interdit par la législation des Jeux.


Certains casinos ont déjà testé cette mesure. Ainsi selon le casino du Palm Beach à Cannes, qui fait des contrôles d'identité depuis le 15 juillet, les clients sont surpris par cette vérification mais l'acceptent bien en général. « Pour moi, cela ne change rien, et puis c'est sécurisant », explique de son côté une joueuse d'une soixantaine d'années à Deauville.


Les casinotiers s'inquiètent des conséquences de cette mesure sur leur activité. Le casino du Palm Beach a vu sa fréquentation baisser de 15% après sa mise en place. L'un de ses directeurs de machine à sous, contacté par lefigaro.fr, se veut rassurant: « cette baisse s'explique surtout car les clients oublient leur carte d'identité ». « Au début, les gens viendront certainement moins souvent, de peur d'avoir l'impression d'être une fois de plus fliqués », redoute, de son coté, Olivier Pinier.


La profession négocie donc des compensations comme la gratuité de l'entrée aux salles de jeux de tables et la suppression des cloisons entre ces salles et les espaces machines à sous. Elle discute également de l'acquisition de machines pouvant accepter les billets ou des cartes rechargeables.


IM

Trouvé sur : http://www.universalpressagency.com/index.php?action=article&numero=8804

Publié dans articles

Commenter cet article