Biométrie contre tabac, on n'arrête pas le délire!

Publié le par Coordination contre la biométrie

La biométrie contre le tabagisme des jeunes

le 13/9/2007 à 16h20  par Aujourd'hui le Japon

60% du tabac consommé au Japon est acheté dans des distributeurs automatiques. Si ceux-ci sont pratiques, ils ne permettent pas d’éviter que les mineurs achètent des cigarettes. Afin, de les protéger, un fabricant a décidé de recourir à la biométrie.

Elles sont partout. Les Vending machines (distributeurs automatiques) fleurissent littéralement aux quatre coins des villes japonaises. Boissons, avec ou sans alcool, journaux et cigarettes, grâce à elles, il est possible de satisfaire, à tout instant du jour ou de la nuit, ses envies de consommation.

Enfin presque. Pour limiter l’alcoolisme et le tabagisme, les distributeurs s’arrentent automatiquement à 23 heures pour reprendre au petit matin.


Désormais, les distributeurs automatiques vont aller plus loin, ils seront capables de déterminer si leur client est en âge ou pas de consommer du tabac.

Au Japon, l’âge légal pour acheter des cigarettes est 20 ans. Cependant, si dans les magasins, les vendeurs peuvent facilement déterminer l’âge de la personne, l’automatisme des distributeurs ne le permet pas.

Le constructeur japonais de distributeurs automatiques, Fujitaka, a décidé de remédier au problème. Ses machines vont être progressivement équipées d'une caméra vidéo et d’un système de reconnaissance faciale.

Chaque utilisateur se verra attribuer une carte magnétique sur laquelle seront inscrites ses données morphologiques. Au moment où il achètera des cigarettes, le distributeur automatique comparera son visage avec les informations contenues dans la carte magnétique.

Cependant, de nombreuses voix se sont déjà élevées contre ce système qui leur parait complément inutile. En effet, la carte sera délivrée sur la foi des informations fournies par le client lors de son enregistrement. Libre à lui de mentir sur son âge !

Publié dans articles

Commenter cet article