[souriez vous etes filmés] Non à la biométrie, par Giorgio Agamben

Publié le par Blair

Quand, à la fin du XIXe siècle, Galion en Angleterre commença ses recherches sur les empreintes digitales et Bertillon en France inventa la photographie judiciaire "pour l’identification anthropométrique" (c’était le terme de l’époque), de tels procédés étaient exclusivement réservés aux criminels récidivistes.

Aujourd’hui, une société se profile où on se propose d’appliquer à tous les citoyens des dispositifs qui étaient jusque-là destinés aux seuls délinquants. Selon un projet qui est déjà en voie de réalisation, le rapport normal de l’Etat à ce que Rousseau appelait les "membres du souverain" sera la biométrie, c’est-à-dire le soupçon généralisé.

Au fur et à mesure que les citoyens, sous la pression de la dépolitisation croissante des sociétés postindustrielles, se retirent de toute participation politique, ils se voient traités de plus en plus comme des criminels virtuels. Le corps politique est ainsi devenu un corps criminel.

Les dangers d’une telle situation sont évidents pour tous sauf pour ceux qui refusent tout simplement de voir. On ne sait pas assez que ce sont des photos tirées des cartes d’identité et des cartes professionnelles qui ont permis aux polices nazies des pays occupés de repérer et d’enregistrer les juifs et qui ont facilité ainsi leur déportation. Que va-t-il se passer le jour où un pouvoir despotique disposera de l’enregistrement biométrique de toute une population ?

Or cela est d’autant plus inquiétant que les pays européens, après avoir imposé le contrôle biométrique aux immigrants, s’apprêtent à l’imposer à tous leurs citoyens. Les raisons de sécurité invoquées en faveur de ces pratiques odieuses ne sont pas convaincantes, car si elles peuvent contribuer à empêcher la récidive, elles sont bien sûr inutiles pour prévenir un premier délit ou un acte de terrorisme. En revanche, elles sont parfaitement efficaces pour le contrôle massif des individus. Le jour où le contrôle biométrique sera généralisé et où la surveillance par caméra sera établie dans toutes les rues, toute critique et tout dissentiment seront devenus impossibles.

Les jeunes étudiants qui ont détruit le 17 novembre les bornes biométriques dans la cantine du lycée de Gif-sur-Yvette ont montré qu’ils se souciaient bien davantage des libertés individuelles et de la démocratie que ceux qui avaient décidé ou accepté sans broncher leur installation.

J’exprime ma solidarité aux étudiants français et déclare publiquement que je refuserai de me prêter à tout contrôle biométrique et que je suis prêt pour cela à renoncer à mon passeport comme à toute pièce d’identité.

LE MONDE | 05.12.05 | 14h48

Giorgio Agamben est professeur de philosophie à l’université de Venise, et a abandonné son poste de professeur à l’université de New York l’année dernière en raison des contrôles biométriques imposées par les Etats Unis.

A la suite de l’action lors de laquelle deux appareils biométriques ont été détruits au lycée de Gif sur Yvette le 17 novembre dernier, il a tenu à témoigner d’un soutien public envers les inculpé-e-s et à déclarer publiquement son intention de refuser tout papier d’identité biométrique, européen ou national. Il s’agit ici d’une prise de position claire qui aide à décriminaliser la destruction de biens dont sont accusé-e-s les 3 étudiant-e-s qui passent en jugement le 16 décembre prochain au tribunal d’Evry.

(Agamben, bibliographie :

Agamben (G.), Stanze. Paris, Payot & Rivages (coll. « Rivages poche-Petite Bibliothèque », 257), 1998.
-  Agamben (G.), Enfance et histoire. Paris, Payot (coll. « Petite Bibliothèque Payot », 387), 2000.
-  Agamben (G.), Le Langage et la mort. Paris, Christian Bourgois Éditeur (coll. « Détroits »), 1997.
-  Agamben (G.), Idée de la prose. Paris, Christian Bourgois Éditeur (coll. « Détroits »), 1988.
-  Agamben (G.), La Communauté qui vient : théorie de la singularité quelconque. Paris, Seuil (coll. « La librairie du XXe siècle »), 1990.
-  Agamben (G.), Moyens sans fins. Paris, Payot & Rivages, 1995.
-  Agamben (G.), Bartleby ou la création. Saulxures, Circé, 1995.
-  Agamben (G.), Homo sacer I. Le pouvoir souverain et la vie nue. Paris, Seuil (coll. « L’ordre philosophique »), 1997.
-  Agamben (G.), « L’immanence absolue : une vie », p. 165--188, in É. Alliez (dir.), Gilles Deleuze, une vie philosophique. Le Plessis Robinson, Institut Synthélabo (coll. « Les empêcheurs de penser en rond »), 1998.
-  Agamben (G.), Homo sacer III. Ce qui reste d’Auschwitz : l’archive et le témoin. Paris, Payot & Rivages, 1999.
-  Agamben (G.), Le Temps qui reste. Paris, Payot & Rivages, 2000.
-  Agamben (G.), L’ouvert, de l’homme et de l’animal. Paris, Payot & Rivages, 2002.
-  Agamben (G.), Homo Sacer II. État d’exception. Paris, Seuil (coll. "l’ordre philosophique"), 2003. L’Homme sans contenu)

Publié dans articles

Commenter cet article

BOODDHA 29/11/2008 17:48

TRUTH BOODDHA MEISSONNIER LYCEE ST FRANCOIS ASSIE ST QUENTIN YVELINES SUITE FEATURING BOODDHA INSTANT DE GIVENCHY :BOUDE P 2006 CAISSE DE DEPOTS ET DE CONSIGNATIONS TITRE CH MICHELIN NASA 2002 PART 5 P 57 CH CIVIL  JESSICA SIMSPON PAMELA ANDERSON SUITE PLAYBOY SEMNIA JURIDIK 2004 DOC JURID P 2042 N 46 10 NOV 2004 10170 BEST OF PAMELLA ANDERSON AMERICAN HISTORICAL REVIEW 2005 2 P 1217 TAKING ON YANKEES WINNIG ET LOSING  IN BUSINESS TAKE A BOWY SUITE NIKE ARCHITECTURAL FORUM BIBLIOTHEK PLURIDISCIPLINAIRE DE ST QUENTIN YVELINES TOKYO EXCHANGE
TITLE  LE DROIT OUVRIER 2007 P 201 MAI EMPREINTE  DIGITALE FINALITE LE CONTROLE DE ACCES AUX LOCAUX ET IDEM 2005 P 405 CATERPILLAR FRANCE  EET IDEM 2000 P 63 FEV SOCIETE DRAINAGE:SOCIETE CATERPILLAR
HALARY CH EXILES DU SAVOIR EXODE DES CERVEAUXDEMANGEOT DESERTIKMODOLO R 2004 MODELISATION DE INTERACTION DE VENT POLAIRE  PALSMA KRONIEN MARS ET TITANWALD L DATA  FUSION 2002LMITTORAUX VOLCANIK CLERMONT FERRANT 2007 RAPHAEL  PLEFEVRE CH 2003 RISK NATIRELS MAJEURSMEDERREY LOLLFI 2006 ETUDE CINEMATIK ET REPROD ROBOTIK DE LA MARCHE CHEZ OISEAUXCEARD J PRODIGE 1996LABBE ARCHITECTURE DES PALAIS ET DE JARDIN P 395 RITUEL IMPERIALTOME 1 1985 ARCHIVES NATIONAL ODC DU MINUTIER CENTRAL DES NOTAIRES DE APRIS P 123PANORAMA DE LA RENAISSANCE M ASTON P 107RENAISSANCE DE PAYS DU NORD HARBISOU P 54LB ALBERTI KELLY GADOL H UNIVERSAL DE LARENAISSANCE  P 122 NATURE ET GENIE D FERNADEZ DICO DE LA RENAISSANCE P 262 SALLE DES GEANTSESTHETIK DE LA FONTAINE BURY P 85BUSSON DISCOURS A MADAME DE LE SABLIER SUR AME DES ANIMAUX P 61SAVOIRS  LEBRUN FABLE DE LA FONTAINE P 54FANNY N DESAMRES FONTANIE FABLE P 26 FONTAINE BARED  P 67 ET 95PHILOSOPHIE DE LA FABLE DARMON P 151  POMPES FUNEBRES  DE VOITURE1996 NO PSEC FONTAINE ET LES FABLES P 83FONTAINE CONTES ET NOUVELLE EN VERS GARNIER P 67MADAME DE LA FAYETTE HIPP P 31FONTAINE TOME CONTES NOUVELLES TOME 1 P 55FONTAINE JP COLLINET P 408FONTAINE OUEVRE COMPLETE COLLINET  OBSEQUES DE LA LIONNE P 315 :P 475 1985 MINUTIER CENTRAL DES NOTAIRES DE PARIS RONSARD ET SES AMIS ARCHIVES NATIONALES  1985 P 130 TRANSPORT DE CREANCEES A LAZARE DE BAIF
THE AMERICAN ECONOMIK REVEIW 1984 84 2 P 13111981 71 2 P 10101973 1 P 1021973 65 2 P 669BULLETIN DE LA BANQUE DE FRANCE  2005 2 139 144 P S51 N 1422002 1 97 102 P 64 N 982002 1 121 126 P 18 N 1221998 3 57 60 P 188 TABLE 42 N 57